Mindfulness, méditation et yoga en pleine conscience

Mbsr, Mbct : gestion du stress et des émotions, par la pleine conscience de l'instant présent

 

PRESENTATION

 

PROGRAMMES

 

PUBLICS

 

PRESSE

 

PRO

 

 

D'où vient la mindfulness et le Mbsr ?

Le mot mindfulness a été utilisé dès le XVI° siècle pour désigner, en anglais, « l'état ou la qualité qui permet d'être attentif ». Au XIX°, il traduit les termes sanscrit et pali smrti ou sati qui désignent l'exercice de l'attention dans les méditations bouddhistes.

Dans les années 1980, Jon Kabat-Zinn reprend logiquement le mot mindfulness pour décrire la méthode qu'il développe afin de lutter contre le stress en appliquant son attention à ce que chacun vit, délibérément, d'instant en instant.

Le protocole MBSR (Mindfulness Based on Stress Reduction) qu'il met alors au point puise aux principes de base des pratiques de méditation bouddhiste et du yoga, en s'attachant à la pleine présence qu'ils permettent d'atteindre, en dehors de toute croyance ou terminologie religieuse.

Qu'est-ce que la mindfulness de Kabat Zinn ?

La mindfulness s'inscrit pour Kabat-Zinn dans une vision humaniste et laïque : « Il y a quelque chose de poétique à vivre dans le moment présent. C'est une poésie qui s'exprime en mots au-delà des mots, qui pointe vers le transcendant et le numineux présents en chaque instant, pas d'une manière dogmatique et religieuse, mais dans une langue plus universelle et humaniste qui gît au fondement de toutes les grandes œuvres d'art et à leur appréciation à chaque instant. On pourrait dire avec Thoreau qu'une vie humaine vécue dans la conscience, pleinement éveillée, est l'art par excellence. »

Il se différencie ainsi de Thich Nhat Hanh qui enseigne la pleine conscience d'un point de vue bouddhiste, et d' Eckart Tolle qui le fait dans une perspective plus chrétienne.

Du fait qu'il s'adresse à tout le monde, indépendamment des croyances de chacun, le protocole MBSR est enseigné aujourd'hui dans plus de 700 hôpitaux dans le monde entier (notamment par Christophe André l'hôpital St Anne de Paris), dans des universités (dont Harvard, Stanford) , des écoles, entreprises, et auprès de particuliers.

Quels effets du Mbsr et de la mindfulness ?

Docteur en biologie moléculaire, Kabat-Zinn s'est intéressé dès le début aux preuves expérimentales des effets de la mindulness et du protocole Mbsr de pleine conscience. Plusieurs centaines d'articles de neurosciences ont été publiés sur le sujet.

Les effets reconnus de la mindfulness sont les suivants :

  • Réduction de la tension artérielle, du rythme cardiaque, de la température de la peau

  • Transfert de l'activité cérébrale du cerveau droit servant d'alarme du stress vers le cerveau gauche permettant sa régulation, avec une meilleure synchronisation des différentes zones

  • Augmentation du système immunitaire, des ondes cérébrales gamma reflétant la cohérence de l'activité cérébrale, des ondes alpha et théta propres à la relaxation profonde

Plus subjectivement, le programme Mbsr vous apporte :

  • une meilleur présence à vous-mêmes, en retrouvant votre joie de vivre, une plus grande sérénité et liberté face au monde

  • un développement de vos capacités d'attention, de clairvoyance et de vision, hors de tout jugement

  • des qualités d'empathie, de compassion et de bienveillance envers vous même et les autres.